Inscription Dailygraphe

Inscrivez-vous avec via twitter


Ou avec votre email

s'inscrire  

Connexion Dailygraphe

Email :
Mot de passe :
mot de passe oublié?
CONNEXION


Ou connectez-vous avec votre compte twitter
TWITTER
se connecter

 Télé  Société  Communauté  Culture  Games  Beauté  Sport  Vidéos  Cinéma 
Partager par email

Votre nom :
Nom du destinataire :
Son email :

ANNULERPARTAGER

photo de leshark75Fabien Bareti
@leshark75  (membre depuis 11 années)
Head of Digital Marketing for Tvcheck, social TV service.
Expert in audience deportalization mechanismes with a strong involvment on advanced social networks, content social recommendation, personal data agregation and now social TV.
As a hobby he is also web entrepreneur and founded several social web sites such as famooz.com , wikihashtag.com , or dailygraphe.com
8
articles
21
abonnés

Aller au profil complet →

Ligue 1 : pourquoi le PSG ferait bien de recruter Nicolas Anelka

Publié le 14 FEVRIER 2013  (2 400 vues)

photo article Ligue 1 : pourquoi le PSG ferait bien de recruter Nicolas Anelka

Nicolas Anelka au PSG, Carlo Ancelotti a balayé l'idée d'un revers de main. Alors que l'ancien international français s'entraîne depuis une semaine au Camp des Loges, la rumeur d'une possible signature commençait à se propager, d'autant que le club vient de voir partir deux de ses attaquants. Pourtant, cette option a de quoi séduire, selon notre chroniqueur sport Nicolas Docao.

FOOTBALL. À la suite des départs d'Hoarau (Dalian Aerbin) et de Luyindula (New York Redbull), le PSG ne dispose plus que de deux avants-centres de métier dans son effectif : Ibrahimovic et Gameiro. Un contingent limité pour un club encore en lice sur trois tableaux (Ligue 1, Coupe de France, Ligue des champions) et qui vise des résultats dans ces trois compétitions.

 

Alors que le temps presse pour le PSG, aucune information ne filtre pour l'instant quant à l'arrivée d'un éventuel attaquant.

 

Il souhaite quitter la Chine

 

Si Falcao (Atletico Madrid) ou Cavani (Naples) semblent intouchables pour ce mercato hivernal, l'ancien numéro 9 des Bleus Nicolas Anelka s'entraîne depuis une semaine au Camp des Loges. 

 

"Anelka est un ami, et un ancien du PSG. Il a été formé ici et il aime le club. C’est normal qu’il puisse s’entrainer avec nous". C’est avec ces mots que l’entraîneur parisien Carlo Ancelotti a justifié la présence de l'ancien attaquant de Chelsea à l’entraînement.

 

Or, la semaine passée par Anelka au Camp des Loges ressemble autant à un service pour qu'il puisse profiter des infrastructures parisiennes qu'à un essai officieux sous l’œil du board parisien. D'autant que l'ancien attaquant des Blues souhaite quitter le club chinois du Shenghaï Shenhua.

 

En dépit de son âge (33 ans) et de son image pitoyable en France, Anelka ne constitue-t-il pas la solution pour le PSG afin de pallier son vide offensif, en attendant le mercato d'été ?

 

Un profil intéressant pour l'équipe

 

Sportivement, le PSG ne prendrait pas un grand risque avec Anelka. S’il n’est plus le joueur qu’il fut à Chelsea, il viendrait au PSG pour remplacer numériquement Guillaume Hoarau, qui n'a participé qu'à six matches de Ligue 1 durant la phase aller. Autrement dit, le natif du Chesnay endosserait le costume de remplaçant, afin que le PSG puisse s’appuyer sur trois avants-centres de métier.

 

Si l’incontournable Ibrahimovic est un joueur axial complet oscillant entre la position de buteur et de numéro 10, Gameiro est un joueur de profondeur, tout en appel et en vitesse. Anelka, lui, est capable de jouer à gauche et au centre, dans une position d’attaquant libre aimant "dézoner" pour participer au jeu, ce qui ferait de lui le remplaçant naturel de l’attaquant suédois.

 

Dans le 4-4-2 déployé actuellement avec efficacité par le PSG, Anelka serait un recours intéressant afin de faire souffler le Suédois, ou une solution en fin de match afin de garder le score en maintenant la possession du ballon. À cet égard, Anelka a tout d'un joueur utile pour le PSG.

 

D’aucuns s’interrogeront sur la pertinence d’un tel recrutement, alors qu’ils s’attendaient à plutôt voir débarquer un attaquant dans la force de l’âge, comme Cavani, Cristiano Ronaldo ou Falcao. Or, de tels transferts ne sont pas adaptés au contexte actuel.

 

Une expérience utile pour la C1

 

D’une part, le mercato d’hiver est plus propice aux corrections qu’à la construction de l’effectif. Il ne favorise pas le recrutement de joueurs aujourd’hui incontournables dans leurs clubs. Un Falcao briguerait naturellement une place de titulaire au PSG, ce qui nécessite néanmoins une préparation longue et adaptée afin de s’inscrire de façon optimale dans le collectif.

 

D’autre part, CR7 n’est pas éligible pour la Ligue des champions, compétition pour laquelle le PSG est toujours en course, vu qu’il y a participé avec le Real Madrid, tandis que Falcao ou Cavani ont des ambitions en Ligue Europa avec leurs clubs. Anelka, lui, est éligible pour participer à la Ligue des champions : joueur français formé en France et formé au club, il n’a pas disputé de match de C1 cette année, vu qu’il était en Chine.

 

Au-delà de cet aspect institutionnel, c’est justement en Ligue des champions que l'éventuelle présence de Nicolas Anelka dans les rangs du PSG est pertinente. Habitué aux joutes européennes avec ses anciens clubs (Arsenal, Real Madrid et Chelsea), Anelka connaît le haut niveau. Au sein d’un collectif dont la connaissance de la C1 est inégale, son expérience de la compétition apporterait indéniablement un plus au PSG.

 

Dès lors, Anelka deviendrait un élément important du vestiaire, écouté par ses pairs… ce qui peut sembler paradoxal au regard de la réputation de joueur ingérable qui l'accompagne.

 

Mais cette réputation en France s’appuie plus sur l’attitude du joueur en équipe de France qu’en club. Sachant qu’il fut sous la houlette d’Ancelotti (un spécialiste de la gestion humaine) à Chelsea et coéquipier de l’entraineur-adjoint du PSG Claude Makélélé pendant six mois à Stamford Bridge, il n’y a absolument aucun risque de voir l'ancien numéro 9 des Bleus déstabiliser le vestiaire parisien à l'approche de la fin de saison. 

 

Réconcilier le PSG avec certains supporters

 

Enfin, le retour de Nicolas Anelka est susceptible d’apaiser les relations entre le PSG et ses supporters historiques. Non pas les néo-supporters soutenant Paris depuis l’ère QSI, mais ceux d’avant qui, année après année, été comme hiver, se rendaient au Parc des Princes pour soutenir les Rouges et Bleus. Depuis le plan Leproux et le rachat par QSI, cette frange du public n’est plus en odeur de sainteté aux alentours du Parc des Princes.

 

Anelka symbolise lui-aussi le PSG "d’avant", celui des Raï, Ronaldinho et Okocha, mais aussi celui des Talal El-Karkouri et autre Francis Llacer. Un PSG tantôt brillant, tantôt maladroit, où les mauvais choix se sont greffés aux manques criants de réussite.

 

Parti à 17 ans à Arsenal pour 750.000 euros en 1997, de retour au club pour 33 millions d’euros en 2000, puis reparti en 2002 pour 20 millions (+ Alioune Touré) à Manchester City, Anelka a vécu une histoire d’amour ratée avec son club formateur. Alors que le peuple parisien voyait en lui son futur grand numéro 9, Anelka n’a pas laissé que des bons souvenirs dans la capitale : brouillé avec son entraineur Luis Fernandez, il n'a jamais su confirmer les promesses portées en lui. Néanmoins, à l’instar d’un Sakho ou d’un Chantôme, il porte en lui l’ADN du club.

 

Dès lors, le retour du fils prodigue est susceptible de plaire aux supporters historiques, à l’heure où les vestiges de l’ancien PSG (logo, stade) sont menacés par le board du club et où Nenê, apprécié des anciens supporters, a fait ses valises pour le club qatari d'Al-Gharafa. À la suite de la transfiguration rapide du club, le recrutement d'Anelka s’inscrirait comme une stratégie pour calmer la protestation des anciens ultras...

 

Ainsi, pour une pige de six mois en attendant une vraie vague de recrutement l’été prochain, la signature d’Anelka au PSG serait pertinente. Surtout, le club parisien peut jouer la montre afin de s'assurer de la condition physique et de la motivation du joueur, vu que le mercato se termine dans deux semaines. Pas sûr toutefois que cet éventuel retour suffise pour effacer l'image déplorable de joueur individualiste et de "caïd de banlieue" qu'Anelka cultive auprès du public français.



 2 1
 TWITTER EMAIL
 66% aiment
 33%






Les plus vues

A lire également

photo Les 3 futurs cracks du football FrançaisLes 3 futurs cracks du football Français
Par @Luigy
aucune photoL1 FC LORIENT - ASSE
Par @CFerriery
Cristiano Ronaldo : il s'éclate avec des mecs !
Par @k_chics_by_paris
RIHANNA: TU SAIS QUE LE BRÉSIL N'EST PAS EN FINALE ?
Par @k_chics_by_paris
COUPE DU MONDE : DES JOUEURS CROATES NUS A LA PISCINE !
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP 2014 : FRANCE-ALLEMAGNE
Par @k_chics_by_paris
VOUS VOULEZ ÊTRE FEMME DE FOOTBALLEUR ?
Par @k_chics_by_paris
NEYMAR : IL EST GAY ?
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOT WORLD CUP : RUSSIE-CORÉE DU SUD
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP : AUSTRALIE-PAYS BAS
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP : ALLEMAGNE-GHANA
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP : ARGENTINE-IRAN
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP : HONDURAS EQUATEUR
Par @k_chics_by_paris
SEXY FOOTBALL WORLD CUP : FRANCE-SUISSE
Par @k_chics_by_paris

(publicité)


DERNIER SONDAGE


Selon vous l'équipe de France peut-elle remporter la coupe du monde 2014 ?

 
 
 

VOTER


by @dailygraphe  (permalink)


(publicité)